[Musique] Le Yiddish en chantant avec Jacques Dunkelman et Willy Estersohn.

Nous nous sommes rencontrés à deux reprises pour, ensemble, chanter des chansons Yiddish, au Kloub (Club Sholem Aleikhem) du jeudi. Il suffit de chanter ensemble pour être envahi d’un plaisir profond, jouissif et parfois difficilement explicable. On ne se sent pas seul mais faisant partie d’un collectif. Quand on recherche tant soit peu ses racines, et qui ne les recherche pas, la chanson Yiddish répond parfaitement à cette démarche. Alors, n’hésitons plus, même si nous ne connaissons que quelques mots de cette langue de nos pères. Venez, c’est si prenant. Chantons ensemble et découvrons des morceaux de la vie de nos ancêtres. Chanter en groupe (et beaucoup le savent venant de nos colonies), nous rapproche plus que n’importe quelle activité. D’accord ? Alors, nous vous attendons pour les prochaines séances. N’oubliez pas d’apporter le chansonnier pour ceux qui l’ont reçu ! Il s’enrichira de nouvelles chansons. Jacques et Willy


image_pdf