« Petite, je croyais que juif et révolutionnaire, c’était pareil »

grands-soirs-et-petit-kaddish
image_pdfimage_print

Grands soirs et petit Kaddish

Un documentaire d’ Alice Durieux
A écouter! En ligne sur Arte ou Sur notre chaine audio
Chez moi, on est communiste et athée de mère en fils. Arrivée en France dans les années 1920, ma famille juive polonaise s’est vite détournée de l’Ancien Testament pour se consacrer à la lutte finale. 70 ans sans parler de religion, et voilà qu’en 2016, la grand-tante Jeannette, bientôt centenaire, annonce qu’elle veut faire dire la prière des morts (le Kaddish) en souvenir de ses parents morts à Auschwitz.
C’est l’histoire d’une famille communiste qui a oublié qu’elle était juive. Une histoire où la troisième génération (moi) interroge les précédentes sur ce déni de leur identité. De la religion à la révolution et retour : une histoire d’aujourd’hui ?

 

SHARE