[Analyse] Palestiniens et opposants israéliens réunis pour dire non au chantage à l’antisémitisme

Texte issu du site CAPJPO-EuroPalestine – version originale [consultée le 12/11/19]

À l’occasion d’un brillant symposium qui s’est déroulé ce samedi à Luxembourg, à l’initiative du Comité pour une Paix Juste au Proche-Orient (CPJPO), le public a reçu une leçon de résistance au chantage à l’antisémitisme, et une invitation à l’action, et notamment au BDS, par les fortes personnalités israéliennes et palestiniennes réunies à cette occasion.

Le journaliste israélien Gideon Levy, qui ne mâche pas ses mots, dans le quotidien Haaretz, contre le terrorisme d’Etat israélien, a été on ne peut plus clair et percutant comme à son habitude.

“C’est votre devoir de vous élever contre le chantage à l’antisémitisme”, a-t-il clamé, en prenant de nombreux exemples de mensonges assénés par Israël pour tenter de faire taire les critiques à son encontre.
“Ainsi Roger Waters. Je le connais personnellement. Et il n’y a pas un gramme d’antisémitisme dans le corps de cet homme”.

“Et arrêtez de nous parler de ’conflit israélo-palestinien’, et de nous dire que c’est une question ’complexe’, pour essayer de noyer le poisson ! Il s’agit d’une guerre coloniale, comme celle que la France a menée en Algérie, et c’est on ne peut plus simple : il y a une occupation qui n’est pas provisoire, à laquelle Israël ne mettra jamais un terme sauf sous la contrainte. Car le droit international, c’est très bien, mais Israël s’en fiche complètement.”

“ll faut arrêter de dire qu’Israël est un pays démocratique, alors qu’il a institué l’apartheid. Il est démocratique pour les juifs et pas pour les autres. Peut-on être à moitié démocratique ? Diriez-vous qu’une femme est à moitié enceinte ?”, a ajouté Gideon Levy en déclenchant un grand éclat de rire dans la salle.

“On nous rebâche les oreilles avec la sécurité d’Israël, a-t-il par ailleurs souligné. Mais pas une seule fois dans ma vie, je n’ai entendu parler du droit à la sécurité des Palestiniens. Pourquoi accepter que les Palestiniens vivent depuis des décennies dans une insécurité permanente ? Qu’avait fait ce jeune pêcheur de Gaza pour mériter qu’Israël lui ôte la vue à tout jamais ? ”

“L’occupation ne cessera pas tant qu’elle n’aura pas un prix, et vous devez faire ce que vous avez fait pour l’Afrique du Sud de l’Apartheid : le boycott.
Qu’est-ce que vous attendez ? Vos gouvernements ne bougeront pas et les Israéliens sont anesthésiés depuis longtemps. Seule la société civile est en mesure d’agir. Et elle ne doit pas oublier que si l’Europe est responsable du génocide des Juifs, elle l’est aussi de la Nakba”.

Relatant son itinéraire, il a expliqué comment il est passé du sionisme de sa jeunesse à l’antisionisme. “Car j’ai compris que le sionisme n’est autre chose que du colonialisme et une idéologie raciste “.
“J’ai longtemps cru à Oslo, à la solution à deux États. Mais tout cela était un rêve. Israël n’a jamais voulu de deux États, et aujourd’hui, je me bats pour un seul État avec les mêmes droits pour tous, comme pour l’Afrique du Sud”.

“Il ne faut pas désespérer. on ne sait pas combien de temps cela prendra. On voit tout empirer de jour en jour, mais si je vous avais dit la veille de la chute du mur de Berlin qu’il allait s’écrouler le lendemain, vous m’auriez traiter de fou, et même chose pour l’abolition de l’apartheid en Afrique du Sud. Et parfois, c’est lorsque cela empire que les choses se dénouent : qui sait si un nouveau mandat de Trump ou de Netanyahou ne vont pas déclencher la colère et faire bouger ?”, a conclu Gidéon Levy sous des tonnerres d’applaudissements.

Après Gideon Levy, des témoignages de résistance également très forts.

(texte coupé que vous pouvez retrouver sur le site EuroPalestine)

Encore merci aux organisateurs pour cette très belle journée !

Source : CAPJPO-EuroPalestine