[Conférence-débat] Chambon-sur-Lignon, le village des Justes

Avec Claude Chalençon, journaliste et grand reporter

La fermeture il y a 4 ans du collège cévenol au Chambon-sur-Lignon à la suite d’un drame inscrit désormais l’histoire de ce collège et de ce village de Haute-Loire dans le domaine de la mémoire. Le collège est caractérisé par un enseignement non directif et durant la guerre par la scolarisation de plus de 1000 enfants réfugiés et clandestins, “adoptés” grâce à la solidarité de la commune du Chambon par toutes les familles du village. En tout, de 3000 à 4000 personnes, essentiellement des Juifs, mais aussi des réfugiés espagnols et des résistants traqués, furent sauvés d’une mort certaine par ce “village des Justes”. Ancien centre protestant converti au christianisme social, le Chambon apprit les persécutions par un sermon en chaire du charismatique pasteur Trocmé, suivi d’ailleurs par le curé catholique, et le village, fait unique en Europe, décide d’entrer en dissidence en accueillant, malgré les risques, tous ceux qui cherchaient un refuge. Les farouches bergers cévenols appelaient les Juifs les frères de Jésus.

Claude Chalençon nous parlera de cette résistance, essentiellement non violente car le pasteur Trocmé était intransigeant sur ce point, mais aussi armée, car des maquis se forment dans la montagne, entraînés par une parachutiste anglaise unijambiste, entrée dans la légende.

Présentation : Dominique Rodriguez