[Conférence-débat] “L’impasse national-libérale” par Jean-François Bayart, politologue.

Pourquoi inviter Jean-François Bayart?

Politologue français, spécialiste de la chose commune, voilà un observateur critique de notre actualité la plus brûlante. Connu pour ses études sur la formation et la construction des Etats en Afrique, mais aussi pour son approche singulière des formes que prend un Islam républicain, Bayart a aussi livré de précieuses analyses du processus de globalisation du monde. Mais c’est ici avec son dernier essai consacré au “national-libéralisme” que cet esprit inquiet et malicieux débarque à Bruxelles.

Qu’est-ce qui structure la rationalité économique et lui permet de se déployer à travers l’espace à l’intérieur des frontières nationales? Comment comprendre les mécanismes institutionnels par lesquels une gouvernementalité néolibérale s’inscrit dans les imaginaires collectifs, les transformant sans cesse, lui permettant d’exercer un contrôle de plus en plus accéléré des flux de nos vies? Quelle place reste-t-il à la liberté d’action pour s’opposer aux formes contemporaines de la domination? A partir de quel ancrage? Toujours à la frontière entre la sociologie historique et l’anthropologie politique, motivé par une intime nécessité de ne pas se résigner à l’ordre des choses, c’est en témoin renseigné que Jean-François Bayart aura des chances de s’exprimer sur ce qui se joue dans notre aujourd’hui.

Jean-François Bayart, spécialiste de sociologie historique et comparée du politique, est professeur à l’IHEID de Genève, où il est titulaire de la chaire Yves Oltramare “Religion et politique dans le monde contemporain”. Il dirige la chaire d’études africaines comparées de l’université Mohamed VI Polytechnique (Rabat). Il est l’auteur de plusieurs essais, dont L’illusion identitaire (Fayard), 1996), et Le Gouvernement du monde (Fayard, 2004)

Introduction: Elias Preszow

Modératrice: Kali Muhirwa, anthropologue.

En savoir plus?

jean-francois-bayart-upjb