[Conférence-débat] « Le Parti communiste espagnol durant la période franquiste » par Marie-Jo Sanchez

Marie-Jo Sanchez sera présentée par l’historien José Gotovitch.

« Licenciée en sciences politiques à l’université libre de Bruxelles, j’ai choisi de présenter un mémoire sur “le parti communiste espagnol en Belgique pendant le franquisme”. Guy Hermet, un politologue français, avait étudié à l’époque deux mouvements politiques qui avaient en commun d’être parvenu à devenir des partis de masses alors qu’ils n’avaient jamais connu d’existence légale ; il s’agissait du parti communiste espagnol et de l’OLP palestinienne. Si au départ de mes recherches, l’objectif principal était d’analyser comment ce parti politique est parvenu à récolter des milliers de francs, à publier un quotidien, à envoyer des armes et des hommes au Pays, à tenir des meetings et des manifestations publiques rassemblant des milliers de personnes, j’ai très vite découvert un deuxième axe d’analyse au moins aussi important. En effet, l’activisme du parti communiste espagnol au sein des communautés d’exilés impliquait la mise en place d’un large réseau structurel dans les quartiers, dans les écoles, au sein des pouvoirs locaux, ou encore des syndicats du pays d’accueil. Ce faisant, il a permis à l’immigration espagnole une intégration collective et politique dans les pays. En d’autres termes, mon mémoire défendait l’idée que l’organisation socioculturelle d’une communauté immigrée est facteur d’intégration, contrairement à l’idée dominante qui veut que le regroupement communautaire est responsable d’une rupture avec la société d’accueil et donc un obstacle à l’intégration. C’est ce point de vue que je vous propose d’envisager ensemble, en espérant qu’il puisse ouvrir des champs d’actions utiles aux combats d’aujourd’hui. »