[Communiqué de presse] Israël n’est pas notre État

© Jewish Voice for Peace, USA

Le parlement israélien vient de décréter qu’« Israël est l’État-nation du peuple juif dans lequel il réalise son droit naturel, culturel, historique et religieux à l’autodétermination ».
Juifs, nous le sommes. Pourtant, cet État n’est pas le nôtre. Selon toutes les normes démocratiques, il doit appartenir à ses habitants, donc y compris à sa minorité arabe. Et sûrement pas à des personnes qui n’y sont pas nées, qui n’y vivent pas et n’ont aucune intention d’y vivre. Et il doit aussi – d’abord – appartenir à ceux qui y sont nés et en ont été massivement expulsés, en 1948, en 1967 et encore aujourd’hui.
En tant que Juifs attachés aux droits humains universels, il est hors de question pour nous de nous identifier à un État qui se dote d’une citoyenneté à base raciale, un État aux frontières en extension permanente, un État qui bafoue les droits fondamentaux de ses propres ressortissants et qui s’assied sur le droit international.